15 mai 2011

Il a confondu primaires et préliminaires

C'est une des nombreuses petites phrases trouvées sur Twitter à propos du scandale DSK. Explosion en plein vol. Ça va être beau les conversations de comptoir demain matin, et je m'en voudrais de ne pas vous apporter ma contribution :

- A qui cela va profiter ? Bah, je dirais Hollande en preums. Mais la lutte va s'intensifier avec Aubry. En ce qui me concerne, je n'ai aucun regret. Je n'aurais certainement pas voté DSK au premier tour. Et puis à mon avis ça ne va pas affaiblir le PS. L'opinion française aime les personnalités sorties du bois, qui doivent leur carrière à un imprévu : ça vous fabrique un destin, non ?

- Dommage collatéral : on ne saura jamais si la France aurait été capable d'élire un président de la République juif. Comme vous le savez peut-être, c'est le premier mot-clé associé à DSK sur Google. Enfin, jusqu'à l'affaire de la Porsche. C'est peut-être mieux qu'on ne le sache pas...

- A quoi cette affaire est-elle comparable ? Dans les médias, beaucoup de noms sont sortis : L'affaire Lewinsky bien sûr, mais aussi le Ruby Gate de Berlusconi, l'affaire de viol de Moshe Katsav. Plus amusant, on compare son addiction sexuelle aux frasques de Tiger Woods. Moi, j'ajouterais bien Félix Faure (qui est mort à l'Élysée en compagnie d'une prostituée)... Évidemment, les défenseurs de DSK ont d'autres références : l'accusation de viol envers Julian Assange, l'affaire Patricia Alègre, etc.

- Notons que la chronique de Guillon n'était finalement pas si exagérée...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire