26 mai 2011

Entre-deux-tours

On a célébré il y a quelques jours les 19 ans de l'assassinat de Giovanni Falcone, juge antimafia qui a fini sa carrière dans une demi-tonne d'explosifs. Excellente occasion pour vous parler de l'actualité transalpine.

Pendant que les médias français vous gavaient de DSK, en Italie il y a des municipales partielles et on est entre les deux tours : Turin est déjà acquise au PD, pour Bologne c'est presque fait, et Milan, Naples, Cagliari, et même Trieste sont gagnables par la gauche. Du coup, Berlusconi a mis les bouchées doubles et est apparu dans le cinq télés qu'il contrôle. Ca s'est un peu vu, et toutes les chaînes concernées ont reçu une forte amende. Tandis qu'à Milan, le candidat du PD (centre gauche) est montré comme le candidat des gitans et des gays. Le niveau reste en dessous de la ceinture, comme d'habitude.


Pour vous donner une idée de comment ca se passe en Italie, voici une vidéo plutôt édifiante :
 
La bonasse qui parle est la ministre du tourisme : elle récite trois déclarations distinctes, prêt-à-monter en régie, et s'en va. Pas un journaliste qui tente une question. Rien. Bon, elle vient cette insurrection ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire