29 octobre 2010

Un mois d'octobre à Florence

Que s'est-il passé ce mois-ci ?


- Début de révolte sociale dans ma boîte ! Nouveau réglement intérieur, heures sup' non payées, politique ... Les salariés ont décidé de se réunir pour en parler. On est à deux doigts d'élire un représentant du personnel. Ce qui pour une boîte de 60 personnes n'est pas non plus bolchévique. Chez nous aussi l'insurrection vient aussi, mais plus lentement.


- Un peu de déprime en ce mois d'octobre, mais on ne se laisse pas aller : on va ce week-end à la biennale d'architecture de Venise. J'espère que ce sera l'occasion d'aller voir le Palazzo Grassi de notre bon François Pinault.


- Si vous allez au cinéma prochainement, attention ! Une grosse daube sortira mercredi prochain en France : Buried. Coup de chance, il est déjà dans les salles en Italie. Je l'ai vu pour vous. Et je vous fais donc économiser 10 €  + 2h de votre vie.

Reconnaissons que le teaser était alléchant :



Prometteur, non ? J'ai été séduit par l'idée du huis-clos clos. Un exercice de style qui valait la peine d'être tenté, entre La corde d'Hitchcock et Seven de David Fincher. J'avais complètement occulté le fait que regarder un mec qui tripote son portable pendant deux heures pouvait être terriblement chiant. Donc ne vous faites pas avoir, ce film est un hold-up effarant. En sortant de la salle j'ai eu l'impression d'être dans la peau de quelqu'un qui s'était fait arnaqué et qui n'ose pas porter plainte tellement c'était évident. Je veux rompre le silence et crier haut et fort : "Oui je ne suis qu'une buse, mais qu'au moins mon exemple serve aux autres."

Je n'ose pas non plus vous conseiller Venus Noire d'Abdellatif Kechiche, parce qu'après La graine et le mulet, je m'attends à tout. Mais force est de constater que l'histoire de la Vénus hottentote est absolument fascinante.



- Je viens de retrouver le début de mon histoire d'amour avec Mélenchon. Ça date un peu mais ça n'a pas vieilli (C'est à 31'') :


Chacun sa croix



J'avais vu cet extrait au Zapping. Reconnaissons-lui au moins un certain humour.

Bon et puis je sais pas trop comment conclure alors je vous propose une dernière vidéo :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire