29 octobre 2010

Un mois d'octobre à Florence

Que s'est-il passé ce mois-ci ?


- Début de révolte sociale dans ma boîte ! Nouveau réglement intérieur, heures sup' non payées, politique ... Les salariés ont décidé de se réunir pour en parler. On est à deux doigts d'élire un représentant du personnel. Ce qui pour une boîte de 60 personnes n'est pas non plus bolchévique. Chez nous aussi l'insurrection vient aussi, mais plus lentement.


- Un peu de déprime en ce mois d'octobre, mais on ne se laisse pas aller : on va ce week-end à la biennale d'architecture de Venise. J'espère que ce sera l'occasion d'aller voir le Palazzo Grassi de notre bon François Pinault.


- Si vous allez au cinéma prochainement, attention ! Une grosse daube sortira mercredi prochain en France : Buried. Coup de chance, il est déjà dans les salles en Italie. Je l'ai vu pour vous. Et je vous fais donc économiser 10 €  + 2h de votre vie.

Reconnaissons que le teaser était alléchant :



Prometteur, non ? J'ai été séduit par l'idée du huis-clos clos. Un exercice de style qui valait la peine d'être tenté, entre La corde d'Hitchcock et Seven de David Fincher. J'avais complètement occulté le fait que regarder un mec qui tripote son portable pendant deux heures pouvait être terriblement chiant. Donc ne vous faites pas avoir, ce film est un hold-up effarant. En sortant de la salle j'ai eu l'impression d'être dans la peau de quelqu'un qui s'était fait arnaqué et qui n'ose pas porter plainte tellement c'était évident. Je veux rompre le silence et crier haut et fort : "Oui je ne suis qu'une buse, mais qu'au moins mon exemple serve aux autres."

Je n'ose pas non plus vous conseiller Venus Noire d'Abdellatif Kechiche, parce qu'après La graine et le mulet, je m'attends à tout. Mais force est de constater que l'histoire de la Vénus hottentote est absolument fascinante.



- Je viens de retrouver le début de mon histoire d'amour avec Mélenchon. Ça date un peu mais ça n'a pas vieilli (C'est à 31'') :


Chacun sa croix



J'avais vu cet extrait au Zapping. Reconnaissons-lui au moins un certain humour.

Bon et puis je sais pas trop comment conclure alors je vous propose une dernière vidéo :


24 octobre 2010

Un anniversaire qu'on ne fêtera pas

Que s'est-il passé il y a 70 ans jour pour jour dans le Loir-et-Cher ?


    retrouver ce média sur www.ina.fr


C'est bien évidemment l'entrevue de Montoire, entre notre bon maréchal Pétain et le non moins sympathique adolphounet. Y a-t-il une cérémonie officielle de prévue ? Quelques ministres feront le déplacement ? Pour les férus d'Histoire, je conseille vivement de jeter un coup d'oeil dans les archives de "2000 ans d'Histoire". Le procès de Laval est encore disponible à l'écoute. Et il y aura une émission demain sur Montoire.

14 octobre 2010

Ca s'est passé près de chez moi (mise à jour et explications)

Mauvaise manip, la bonne vidéo est la suivante :


Pour ceux qui ne touchent pas leur bille en italien, un représentant en joaillerie s'est fait voler pour 150.000 € de bijoux. Ni une ni deux, il a tiré sur les deux malfrats s'enfuyant en moto : sept coups avec un flingue acheté régulièrement en 2008. Il a été mis en examen pour "excès de légitime défense", ou un truc dans le genre.

13 octobre 2010

Inédit

C'est sans doute l'adjectif que l'on entendra le plus souvent quand on parlera du sauvetage des 33 mineurs au Chili.

Quel que soit l'angle d'attaque, cet événement est inédit, ou au moins hors-norme : l'organisation des secours, le défi technique et logistique, le protocole médical à mettre en place, la médiatisation de l'événement, à mi-chemin entre télé réalité et téléthon, la récupération politique de Piñera, dit "le Berlusconi chilien" - c'est dire la probité du personnage, la dimension nationale pour le Chili, etc.

Finalement la seule chose qui n'est pas inédite, ce sont les conditions de travail des mineurs chiliens et boliviens.


Le biscuit de Nice qui s'exporte au Chili, en revanche, c'est inédit :






Bref, ca fait un machin ultra-télégénique, traitable sur tous les supports (presse, radio, télés, internet, bientôt cinéma) dans un format mondialisé mais avec des développements locaux (on vient de le voir), Et comme l'émotion est collective et instantanée, c'est historique. Du pain béni pour les éditorialistes comme pour les discussions de comptoir.

A mon avis, ouvrez les oreilles, il peut y avoir des perles. Genre "C'est encore plus fort que le 11 septembre", "ça me rappelle Susan Boyle", et "comment ils se la pètent avec leur lunettes"

08 octobre 2010

Oh, un nouveau billet de Benjamin !

J'ai le temps de rien en ce moment. Je n'ai même plus le temps de surfer au boulot, c'est vous dire.


J'étais en France le week-end dernier. Ma caisse devait passer le contrôle technique, et je ne peux pas le faire en Italie. J'ai donc été obligé de prendre un jour de congé, de passer à Grimaud vendredi, puis rejoindre mes parents pour les Voiles de St-Tropez, une régate mixte de voiliers modernes et vieux gréements qui clôt la saison touristique. On y voit de beaux bateaux, mais mes photos sont vraiment laides, donc celle-là suffit largement :


Mais ce n'est pas du tout de cela dont je voulais vous parler. Connaissez-vous Jean-René Craypion ? Ce consultant web 2.0, bien connu dans le milieu (il a publié plusieurs chroniques ici) a organisé les Craypion d'or, où chacun peut voter pour le site le plus deux-point-zéro, voire trois-point-zéro du web.





<-











Les candidats sont divisés en plusieurs catégories, et on peut même soumettre un site. Non franchement, ça vaut le coup.