21 juin 2010

Solidays 2010... J-4

Je rentre à Paris le temps des Solidays. Avis aux amateurs : si vous aimez Wax Tailor, General Electrics, Olivia Ruiz ou Hocus Pocus, venez vendredi.

Pour voir Jacques Higelin, Oldelaf, ou Carmen Maria Vega, c'est samedi. Le dimanche sera consacré à Mathieu Chedid, Souljazz Orchestra, Java...

20 juin 2010

Excitation médiatique dominicale

Alors que l'Italie a suivi un match décevant contre les néo-zélandais, la participation française au Mondial d'Afrique du sud prend une sale tournure : insultes consternantes d'Anelka, excuses pathétiques de Frank Ribery, altercation d'Evra...


J'imagine tous les éditorialistes et chroniqueurs du lundi matin en train de gratter leur papier et passer des coups de fil à gogo... "Vite, il me faut une opinion !" De préférence la plus simple, voire la plus simpliste.

En attendant cette nouvelle tempête dans un verre d'eau qui commence, c'est une fois de plus sous le prisme de la critique des médias que cette affaire risque d'être intéressante.

Car tout part du scoop d'un journal, et pas n'importe lequel : L'Équipe. L'Équipe qui relate une insulte d'Anelka envers Domenech à faire passer un "casse-toi pauvre con" pour une amabilité. Problème : comme n'importe quel article d'un journal français relatant ce genre de conversation, on n'est sûr ni du contenu (combien de sources ?), ni du contexte (était-ce des mots marmonnés sur le banc comme le dit Domenech ? Ou un réel affrontement ?)


S'il y aura des voix dès ce soir pour dénoncer un caprice collectif de millionnaires individuels, je retiendrai que le communiqué de presse des joueurs dénonce une exclusion basée "uniquement sur les faits relatés par la presse", ce qui, si c'est vrai, est un motif légitime de protestation.

De l'aveu même de L'Equipe il existe un lien entre sa une d'hier, et l'exclusion d'Anelka. "L'attaquant de Chelsea serait sans doute encore avec eux ce matin. Car son exclusion n'aurait vraisemblablement jamais été prononcée si ses paroles n'avaient pas barré la une de ce quotidien." Non seulement une sanction peut être prise sur la seule base d'un article de presse, mais en plus ces derniers en sont conscients !

Peut-être ai-je tort, mais le fait de voir ce microcosme s'agiter une fois de plus sur l'étendue de leur pouvoir, de voir les journalistes comme les initiateurs de processus dont on peut prévoir mécaniquement les conséquences m'agace de plus en plus. D'autant que dans d'autres cas (cf. l'éventuelle démission d'Hortefeux, de mon amie Marie-Luce Penchard, ou tout dernièrement d'Éric Woerth), ce n'est pas aussi mécanique !

Et le pire dans tout ça, c'est que c'est même pas fini ! Même si personne n'y croit plus, la France n'est pas mathématiquement éliminée. Et alors, le devoir d'une équipe, c'est pas de faire son possible jusqu'au bout ? Pas très "France de Sarkozy", tout ça, non ?

[Fin de l'éditorial]

17 juin 2010

Un rêve bien étrange

Allez savoir l'énigme de certains rêves...

Nous étions Enrico et moi dans un pays qui ressemblait fortement à la Russie, mais où il faisait assez chaud.

Dans cette Russie tropicale que nous visitions d'un pas tranquille, nous vîmes une petite fille de 10 ans faire pipi sur son petit frère, qui ne semblait pas plus dégoûté que ça, contrairement à nous.

Et là, Enrico me dit distinctement dans un français irréprochable et sans accent :

"J'ai failli étaler mon Kiri sur 105 cm !"

Passons sur la Russie tropicale. Ce sont des choses qui arrivent, dans les rêves. Mais bon sang, je n'ai pas le souvenir de quelqu'un ayant utilisé la métaphore du Kiri pour évoquer un rendu gastrique ! D'où je sors ça ? J'ai cherché "étaler son kiri" sur Google, mais je ne trouve que des recettes ! Rien de trash ! Quant aux 105 cm, je préfère même pas imaginer d'où je sors ça.

Conclusion : je suis un génie, avec une imagination débordante. Mais seulement quand je dors. VDM

15 juin 2010

La ligue Poitou Charentes de Judo m'écrit

Quand on s'appelle Jean Martin comme moi (enfin presque), on reçoit beaucoup de courrier qui ne nous est pas adressé, vous le savez maintenant.

Cette semaine, c'était donc au tour de Jérôme Bretaudeau de m'informer que, "ne disposant pas des documents comptables nécessaires", l'assemblée générale de la ligue picto-charentaise de judo initialement prévue le 25 juin serait reportée en septembre.

Moi ça m'a énervé qu'on m'informe toujours au dernier moment. Alors j'ai répondu ceci :

Jérome,

Je vais essayer de ne pas être vulgaire, mais quand même...

Chaque année c'est pareil. J'imagine la scène : "Non j'ai pas encore reçu les fax de la Fédé", "Désolé, le rapport n'est pas encore prêt", "La stagiaire est malade, je ne peux pas faire les photocopies"... Toutes les excuses sont bonnes pour reporter l'AG.

Mais ils font quoi à la compta, bordel ? Et Jean-René, il est encore à la cantine en train de finir sa choucroute aux fruits de mer ? Depuis quand il faut présenter des documents comptables dans une AG ?

Et surtout, depuis quand la Fédé tient des comptes... C'est sûr que pour présenter une compta "propre" au Comité, il doit y avoir du boulot ! Le judo, c'est avant tout de la souplesse, y compris dans les comptes, ah ah ! Ah c'est sûr que j'aimerais pas être un commissaire aux comptes en mission la-dedans ! C'est un coup à être suicidé dans un parking par le gros Douillet. lol.

Désolé pour ce mail qui doit t'étonner, mais j'en avais marre de fermer ma gueule. Ca m'a fait du bien.
On se voit mardi à l'entraînement ?

Tendres bises,

Benjamin

Le judoka brésilien Flavio Canto, lui, ne m'a pas écrit :(

11 juin 2010

05 juin 2010

"Schiavone aura du mal en finale"


C'est du moins ce que titrait Eurosport avant-hier. Vincent, tu me vires l'incompétent qui a écrit ça.
Francesca Schiavone est la première italienne à gagner un tournoi du grand chelem, et on a pu voir le match en direct sur Rai Due.



Je voulais juste dire que c'était bien mérité, surtout que la perdante (Stosur) a vraiment un nom de police politique d'Europe de l'est.

Vaudra-t-il mieux être un supporter de tennis que de football en Italie en 2010 ?