29 mars 2010

En vrac

A ceux qui voulaient savoir QUAND je repasse par Paris prochainement, j'ai enfin une réponse, même deux :

Je reviens pour le festival Solidays les 25, 26 et 27 juin prochain. Pour ceux que ça intéresse, des pass 3 jours seront en vente le 1er avril à 10h à 39 €.

Mais je reviens même avant, pour le week-end du 1er mai. Mon locataire m'a envoyé son préavis hier, il quitte mon meublé à Gambetta fin avril, et je vais de nouveau tester l'ampleur du déséquilibre entre l'offre et la demande pour ce type de surface en faisant visiter l'appartement le jour même de la fête du Travail. Si vous connaissez quelqu'un d'intéressé que vous voulez pistonner, c'est le moment. (Je ne demanderai que les fiches de paie des cinq dernières années et un certificat de bonne moralité.)

Mais l'événement le plus important - et de loin - ces prochains jours, ce sera un déjeuner pascal dans ma belle-famille... La première fois depuis le coming-out d'Enrico. Je vais devoir soutenir le regard de Leda et Stalino.

Oui, le papa d'Enrico s'appelle Stalino. Je vous rassure, ça fait longtemps qu'il se fait appeler Lino, bien plus facile à porter. C'était monnaie courante dans l'Italie d'après guerre de donner des prénoms à consonance soviétique, tels Youri, italianisé en Iuri, Mirko, ou Nikita, adapté en Nichi, comme Nichi Vendola, le président (PD et PD) de la région des Pouilles, réélu dans ses fonctions aujourd'hui.

Excellente transition pour parler des élections (ça change). La Toscane reste à gauche. C'est serré dans le Latium et le Piémont. La Ligue du Nord est à 30% au niveau national. La Vénétie revient à un candidat de la Lega. C'est une bonne nouvelle dans le sens où elle va gêner le Cavaliere dans sa coalition.

Petit souci : ils sont vraiment, mais alors vraiment populistes... Ceux qui connaissent un tout petit peu d'italien apprécieront ce spot électoral à sa juste valeur.

4 commentaires:

  1. Elsa00:48

    Dicton du jour :
    " À la Saint-Benjamin,
    Le mauvais temps prend fin "

    Bonne fête !

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme12:21

    Et c'est donc Stalino Ventura ?

    RépondreSupprimer
  3. Non, pour Lino Ventura, c'est le diminutif d'Angiolino. Arrête de voir des bolchéviques partout !

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme14:29

    Stalino Rossi, Stalino Ferrer... même pour Lio j'ai un doute...

    Que des couvertures !

    RépondreSupprimer