05 janvier 2010

Quand vous aurez trente ans en l'an 2010

J'ai montré à Enrico les Visiteurs. Malgré les 17 ans d'âge, ça lui a plu. Moi, ça m'a permis de redécouvrir une réplique oubliée qui sur le coup m'a bien fait marrer.

"Jacqueline, appelez le couvreur ! Dites-lui que je refuse de payer la note de ramonage parce qu'il laisse trainer des grosses mottes d'étoupe un peu partout !"

Ah, 2010. Ça va être l'année de vos trente ans pour beaucoup d'entre vous, chers lecteurs. Et peut-être que vous organiserez des grosses teufs pour ça. Aussi vous supplierai-je, si vous le pouviez, de préparer avec un tout petit peu d'avance, comme ça, au cas où je serais invité, je pourrais trouver des billets bon marché... et pas trop pourrir mon bilan carbone, en préférant le train. (D'ailleurs, il m'en faut du courage pour continuer à prendre ce malheureux train de nuit : les deux heures de retard au retour étaient une sinécure comparée aux vingt heures de car de substitution à l'aller.)

En parlant d'environnement, j'ai entendu sur france-info qu'un catamaran ultra-rapide utilisé par une ONG de défense des baleines a été éperonné par un navire baleinier japonais en antarctique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire