30 août 2008

Jadis encore

Jadis encore, j'avais vingt printemps,
Je câlinais la période et m'égayais l'existence,
Comme on joue de l'affection, et je respirais mes obscurités
En l'absence de calculer sur mes journées qui partaient dans l'instant,

J'ai fait tant de desseins qui sont restés en l'air
J'ai conçu tant d'attentes qui se sont évaporées,
Que je demeure oublié ne pouvant où circuler
Les mirettes étudiant le dôme mais l'ardeur mis en sol

Jadis encore j'avais vingt printemps,
Je gâchais la période en pensant la figer,
Et pour la conserver même la prévenir,
Je n'ai fait que trotter, et me suis essouflé

Négligeant le passé, accordant au futur,
Je devançais de moi toute conversation
Et transmettais mon avis que je souhaitais le bon
Pour estimer le monde avec désinvolture

Hier encore, j'avais vingt ans
Mais j'ai égaré mon temps à créer des folies
Qui ne me quittent au fond rien d'indubitablement net,
Que quelques rides au front et l'inquiétude de la mélancolie

Car mes inclinaisons sont mortes avant que de subsister,
Mes compagnons sont partis et ne rentreront pas
Par mon péché j'ai fait le vide autour de moi,
Et j'ai gaspillé ma vie et mes juvéniles piges.

Du préférable et du dégoûtant, en catapultant le préférable,
J'ai figé mes plaisanteries et j'ai gelé mes larmes
Où sont-ils à présent, à présent mes vingt printemps ?

27 août 2008

Raconte tes vacances

Ça fait maintenant deux semaines que je suis rentré ; il serait peut-être temps que je vous raconte mes vacances. Donc Thalia est née, et la veille, ma soeur ressemblait à ça :




Mais j'ai vécu des choses bien plus passionnantes que la naissance somme toute banale de ma seconde nièce.

Tenez par exemple, j'ai aussi trouvé une chaussure par terre :


C'était génial !


Oh, et puis à Paris, on a fait du Segway ! Vous savez, c'est ce véhicule à deux roues sur lequel Bush fils s'est cassé la gueule.



Au départ, je m'étais arrêté à l'aspect un peu gadget de l'engin. Je ne m'étais pas rendu compte que technologiquement, cela force le respect. Le principe est le suivant : quand on se penche en avant ou en arrière, des capteurs renvoient une information de correction aux deux moteurs (un pour chaque roue). L'inclinaison est aussitôt corrigée et limitée par l'accélération des roues a pour effet d'annuler la perte d'équilibre et d'engendrer le mouvement. Un ordinateur sur roues, résumait le loueur de la rue Dupleix.


(à lire avec l'intonation d'un journaliste de Turbo)
"La firme du New Hampshire a concocté pour la nouvelle version de son véhicule phare un véritable modèle d'exception. Une fois passée la surprise de cet ovni cinétique, on est très vite charmé par la conduite presque instinctive de l'engin. Grâce à sa très grande maniabilité, le Segway TP i2 peut suivre une trajectoire avec une précision de quelques centimètres. Côté puissance, les 4 chevaux de son moteur électrique, alimenté par une batterie Lithium-ion Saphion®, offrant une autonomie de 38 km, satisferont les conducteurs les plus exigeants. La seule ombre au tableau reste le prix qui, à hauteur de 6,900 € HT pour le modèle de base, en découragera plus d'un."

Bref, je conseille aux parisiens de l'essayer. Pour la location, c'est au 14 rue Dupleix dans le 15e.



Parmi les moments forts en émotion, on peut aussi noter une excitante et originale visite du département des cartes et plans de la BNF - Site Richelieu.



Nous nous y sommes rendus avec Enrico pour y consulter des documents représentant le Palais du Luxembourg au fil des siècles. Ce sera le sujet de sa thèse.

Le soir même, nous étions dans la salle d'attente pour voir naître le divin enfant.



Quelques jours après la naissance, il a bien fallu quitter Paris pour rejoindre Florence... Allez, une carte (pour vous montrer la qualité de mon bilan carbone) et trois photos suffiront à illustrer le reste du séjour.


Pour ceux qui ont la flemme de cliquer, en jaune les trajets en train, en bleu les trajets en bateau, en rouge les trajets en voiture. Si vous voulez encore plus de précisions, je peux vous fournir les numéros de train et les horaires sur simple demande.


L'ancien monastère de Saint-Honorat, au large de Cannes.


La citadelle de Calvi.


Zoé, qui passait la moitié de ses journées dans l'eau.


Promis, le prochain billet est dans moins d'un mois.