02 juillet 2008

Betancourt, avant la déferlante médiatique

AAAAAAAAAhhh ! Enfin Ingrid est libre. Demain, tous les journaux en parleront. Et il n'y aura plus rien sur la fusillade de Carcassone, sur Patrick de Carolis, sur la réforme des institutions, etc. C'est comme ça, c'est les médias. L'année médiatique s'achèvera sur cette actualité.

Cette libération me donne une excellente excuse pour vous faire (re)découvrir l'histoire d'un autre enlèvement : celui de M. Empain.

Vous connaissez le Baron Empain ? C'est un homme d'affaire belge qui a été enlevé en 1978, pour seulement 63 jours. Ridicule, comparé à la marathonienne Betancourt. Et pourtant, ça lui a changé sa vie.

D'abord, il a perdu une phalange dans l'histoire. Mais c'est surtout ses retrouvailles avec sa famille qui ont été cocasses : à peine rentré, sa femme lui aurait simplement dit "Je savais que tu allais sortir ce soir.", sans émotion apparente. Du coup il s'est barré aux États-Unis, a rompu avec le milieu des affaires qui était le sien, et a refait sa vie avec une française.

Vous en avez déjà marre de Betancourt, et voulez en savoir plus sur Empain ? C'est ici.

2 commentaires:

  1. Anonyme22:31

    comme quoi je ne se trompe pas toujours, je savais qu'il y aurait un post sur Ingrid sur ton blog benJ

    de surcroit, il est decalé donc tout va bien !!

    RépondreSupprimer
  2. Ah, la française colombo-franco-colombienne !
    Ça va occuper les journaleux une bonne quinzaine et le Nico est peinard.
    Koukouche se rengorge.
    Villi se montre.
    Elle remercie plutôt Dieu que les pantins, c'est plus sûr.
    Enfin, elle retrouve la liberté, c'est le plus important, et replonge dans la politique...
    Visiblement, elle n'a pas subi de lavage de cerveau.
    J'ai lu que sa libération a eu lieu il y a 3 semaines. Je comprends mieux ses sourcils bien épilés, c'est insignifiant, mais comme tout le monde, j'ai scruté son visage.
    Quant à Empain, son histoire est troublante, quel impact sur son psychisme.

    RépondreSupprimer