18 janvier 2008

L'art du titre

(Vous avez vu la fréquence de mes billets ? On ne m'arrête plus...)

Les journalistes en charge de la rubrique nécrologique déploient souvent des trésors d'imagination pour titrer leurs papiers. Pour peu que le décès en question n'engendre pas une grande tristesse populaire, ils peuvent glisser quelques jeux de mots sans trop choquer.
A l'occasion de la mort de Carlos, ils se sont surpassés.

Un dernier « Big bisou » propose 20minutes, ainsi qu'Europe 1 ou Télérama, avec quelques variantes. La Tribune de Genève a préféré titrer Le chanteur Carlos a rejoint sa dernière oasis, plus original. Le quotidien Le Temps a osé Carlos, pourquoi t'es plus là Dou Dou, dis donc?. Quels ingrats ces genevois ! Mais c'est de la petite bière comparé à Libé (célèbre dans le métier pour la qualité de ses titres) qui a carrément annoncé La mort du chanteur d'Oasis.

Et ouais, il suffisait d'y penser.

1 commentaire:

  1. moi aussi j'ai cru qu'on enterrait (enfin ?) liam gallagher ce midi. Oui, ce blog fuse de partout, c'est l'explosion, le benjamin en grande forme.

    que du bonheur.

    ps : c'est les 13 heures de train qui t'ont inspiré ? gniarf

    RépondreSupprimer