23 août 2007

Bougeotte

J'espère que les photos vous ont plu, parce que je vais vous en présenter d'autres.
Non qu'elles soient particulièrement belles. Mais comme ces vacances furent courtes et variées, elles méritent d'être illustrées.


Comme vous l'avez vu sur les photos précédentes, les vacances ont commencé sur l'archipel de la Maddalena, au nord-ouest de la Sardaigne. Souvenez-vous de ce nom, il sera bientôt associé à un sommet et des manifs spectaculaires d'altermondialistes : c'est sur cet archipel que sera organisé en 2009 le prochain G8. C'est du reste assez intelligent de la part du gouvernement italien : l'endroit est difficile d'accès, les contrôles seront facilités, les infrastructures déjà prêtes (les ricains y ont fermé une base il y a un an à peine). Ca promet quand même de belles courses de Zodiac.



Elles se sont terminées (les vacances, pas les courses de Zodiac) par un petit périple en amoureux sur la frontière franco-italienne, et plus précisément à Tende, dans l'arrière-pays niçois. A ceux qui pensaient que les frontières de la France n'avaient pas changé depuis 1919 et le traité de Versailles, je voudrais ici apporter un démenti formel : en visitant cette page, vous découvrirez que les frontières françaises ont la bougeotte. La dernière modificaton date de juillet 2006 !



Tout ça pour vous dire que Tende est un ancien village italien devenu français... en 1947. Nous y sommes arrivés par une voie de chemin de fer passant de part et d'autre de la frontière, et, en commandant des hors d'oeuvres au restaurant, il y avait certes des cornichons et du beurre, mais aussi de la charcuterie piémontaise. Plutôt amusant, quand on est un couple binational, d'aller dans un endroit pareil.

En fait, j'ai passé d'excellents moments avec Enrico. Ça fait quelques temps que je m'interdis d'évoquer le plaisir que j'ai de partager ma vie avec lui, tout simplement parce que je n'arrive pas à trouver les mots. Comment vous en faire part sans tomber dans une mièvrerie ringarde ? Je n'ai pas encore trouvé. Contentez-vous donc d'un "Avec lui, tout est simple", "Il me donne l'impression que l'on construit quelque chose à deux." ou même d'un "lol tro mignon lol". Bref, si je passe Enrico sous silence, c'est pas parce que ça va mal (sinon vous le sauriez déjà), mais plutôt parce que ça va bien.



Last but not least, je prépare depuis deux semaines mon déménagement. J'ai visité plusieurs apparts, et j'en ai trouvé un avant-hier particulièrement sexy. Je vais continuer à en visiter encore quelques-uns, mais mon choix est quasiment fait. A suivre...

1 commentaire:

  1. vrémen tro konten pr toa kté trouV 1 mec bi1, sakourpa lé ru

    RépondreSupprimer