02 février 2007

Plus de stats !

"Vive la mesure !" comme pourrait dire le co-président d'un cabinet d'études en communication. Depuis quelques jours, l'audience de mon site est mesurée par Google Analytics, qui m'informe du nombre de visites, des villes d’origine, des sources principales... Ainsi, j'apprends qu'on me lit à Paris et à Boulogne-Billancourt, mais aussi à Lorgies (62), à la Pierrière (79) ainsi qu'au charmant bourg de la Pignolière (36)... Si j'ai une idée de l'identité de mes fans du Pas-de-Calais (les parents d'un certain Louis ? Je l'embrasse tendrement !), j'ignore en revanche le pierrois et le pignolard qui gaspillent chacun leur connexion à 56k (l'ADSL dans ces bleds ? Vous plaisantez...) pour savoir "comment va Benjamin"... Ce que je sais, c'est qu'aucune connexion n'est enregistrée ni à Londres ni à St-Louis du Sénégal. Attention, amis expatriés : je vous surveille ! N'oubliez pas que dans le monde où nous vivons, chacun peut être le big brother de tous les autres... Sans déconner, faites en sorte que ma "synthèse géographique" ait une meilleure gueule que ci-dessus.


La semaine dernière, c'était les 30 ans d'Enrico... Anniversaire qu'on a célebré deux fois. Avec un poulet au curry et un gâteau aux noix le 24, et avec un grand buffet et plein d'amis samedi dernier... Rien à signaler de plus, cette info est juste un prétexte pour publier une photo de mon chéri.

Si d'aventure vous souhaiteriez me rendre visite prochainement, heureux bénéficiaires de RTT, sachez que pour le week-end de Pâques, c'est déjà complet. Clotilde, Julia et Delphine, que j'appelle affectueusement mes "copines d'Occurrence" (aucun jeu de mot ou contrepèterie découverte à ce jour, envoyez vos propositions), admireront la plastique enviable du David, se délasseront à la terrasse de Rivoire et s'oindront de crème solaire du 5 au 9 avril prochain.

Les réservations pour les autres jours sont ouvertes, mais sachez que ma pension sera fermée exceptionnellement le week-end du 2 juin pour cause de mariage de potes. Camille et Stanislas ont en effet décidé de s'unir le jour de la Sainte Blandine... et de la fête nationale italienne. J'ai reçu leur bristol aujourd'hui. Je suis invité ! Ils n'ont donc pas peur que je vomisse dans la nef ou que je raconte la blague des deux putes dans un ascenseur après avoir réclamé l'attention de l'assistance en faisant ding ding avec le couteau sur le verre... Je voulais les remercier ici de la confiance qu'ils me témoignent et leur dire qu'ils peuvent déjà la regretter.


Dans ma coloc il y a, vous le savez, un napolitain de 20 ans. Qui conduit comme un napolitain. Voici ce qui est arrivé à sa voiture quand il a tenté de rentrer à la maison après quelques verres. La rumeur dit que son père aurait proposé de réparer les dégâts avec un peu de scotch.

Il s'est fait ça tout seul, comme un grand. Enfin non, il a quand même heurté un véhicule stationné sur la voie. Le proprio a porté plainte, les flics sont venus à la maison, et c'est moi qui leur ai ouvert. Mais je l'ai fermée, promis ! Quand les forces de l'ordre m'ont demandé si un certain Graziano habitait ici, je me suis rappelé mes origines normandes et j'ai dû répondre un truc du genre "ça se peut bien... ou pas." Je veux pas d'ennuis avec la Camorra !

1 commentaire:

  1. Jean-Claude Le Guellec14:42

    Bonjour, mon petit chéri,
    Ne te laisse pas berner par google analytics : ton blog est ma page d'accueil...
    S.

    RépondreSupprimer